POURQUOI 

L'OSTEOPATHIE

Une personne sur 3 a déjà consulté un ostéopathe. Et si vous êtes de plus en plus nombreuses à le faire, c’est que vous en retirez un bénéfice. Dans quels cas l’ostéopathie est-elle utile ? Le point sur cette médecine douce qui ne cesse de faire des adeptes.

L’ostéopathie se fonde sur une constatation : les différentes parties de l’organisme (articulations, muscles, ligaments, organes) sont interdépendantes. Tout mauvais fonctionnement entraîne donc un déséquilibre au niveau d’autres structures situées à distance. L’ostéopathe a une approche globale : il ne se contente pas d’agir au niveau du symptôme, mais il recherche la cause première du problème. Pour soulager une lombalgie, il peut ainsi être amené à traiter un pied ou l’estomac.

Second principe fondamental : pour fonctionner normalement, chaque partie du corps doit être dépourvue de lésions organiques, mais aussi correctement vascularisée, nourrie et débarrassée de ses déchets par le sang et la lymphe. Si des désordres empêchent ces liquides de circuler librement, des troubles apparaissent. L’ostéopathe recherchera donc toutes les pertes de mobilité des tissus, signes de blocages qu’il faudra lever.

Nourrisson, enfant, femme enceinte, adulte ou senior, chacun peut y recourir, à tout âge, et pour soulager de très nombreux troubles.

Mais elle connaît ses limites. L'ostéopathie ne suffira jamais à guérir un cancer, une fracture, une mucoviscidose ou une sclérose en plaques, même si elle peut toujours intervenir en complément de la médecine classique, pour aider le corps à guérir ou à supporter des traitements lourds.

Besoin de plus d'informations  ? Muriel vous encourage à consulter  http://www.osteopathie.org/

© 2015 par Muriel Soret Ostéopathie

  • s-facebook
  • Twitter Metallic